Et si on se mariait en noir ?

Janvier 2017. Et si on se mariait en noir ? Il est temps de révolutionner les codes !!!

..

Et si on se mariait en noir ?Et si on se mariait en noir ? ..Et si on se mariait en noir ?Et si on se mariait en noir ?

..

À notre époque, il est rare qu’une mariée ne soit pas en blanc. Certes, on aperçoit quelques fois une touche de couleur mais cela reste discret et la robe est toujours principalement blanche. La tradition veut que la dite « robe de princesse » soit blanche, mais cela a-t-il toujours été le cas ?

Personnellement je ne rêve pas de cela, pas question pour moi de porter une robe blanche. Passant pour une extra-terrestre auprès de mes copines, même des plus fashionistas, j’ai donc enfilé mon imper’ de détective et je suis allée enquêter sur la question : Robe blanche, tradition ou pas ?

..

Remontons un peu le temps et intéressons nous à chaque époque.

Au temps de l’Empire Romain, les jeunes filles, qui allaient convoler en juste noces, revêtaient une robe longue blanche très simple et agrémentaient leur tenue d’une couronne de fleurs d’oranger.

Des siècles plus tard, au Moyen Age, les futures mariées enfilaient simplement leur plus belle robe, quelle qu’en soit la couleur. La plupart du temps, les tenues étaient rouges ou noires car ils s’agissaient alors des couleurs les plus résistantes et les plus faciles à travailler pour les teinturiers. L’idée était également que la robe soit réutilisée plusieurs fois au long de leur vie, pour les grandes occasions.

Au 19ème siècle, la robe blanche fait une timide retour. Nous sommes au début de la séparation de l’Etat et de l’Eglise. Il est alors important pour les autorités religieuses d’imposer la robe blanche aux jeunes mariées, afin de confirmer leur virginité, leur pureté et leur innocence.

C’est au début des années 1990, que des touches de couleurs reviennent orner les robes de mariées.

..

et si on mariait en noir ? ……et si on mariait en noir ?……et si on mariait en noir ?

..

 

..et si on se mariait en noir ?

Marie Stuart – extrait de la série Reign

Tout au long de l’histoire des monarchies, seules deux reines se sont différenciées en se mariant en robe blanche. Ce n’était pas coutume à cette époque. Il s’agit de Marie Stuart en 1558 et de la Reine Victoria en 1840.

..

A la suite du mariage de la Reine Victoria, les couturiers des premiers grands magasins (Galeries Lafayettes à Paris et Selfridges à Londres), ont lancé la tendance de la robe de princesse, telle que nous la connaissons aujourd’hui.

et si on se mariait en noir ?

Reine Victoria

Avant de continuer, prenons quelques minutes pour revenir sur l’évolution de la robe de mariée entre 1915 et 2015 :

**

Bon et alors maintenant ? Qu’en est-il des prochaines tendances en matière de couleur ?

L’été passé, la bloggeuse australienne Sophie Cachia a totalement brisé les codes en se mariant dans une robe entièrement noire. Les photos de son mariage ont fait le buzz et pour cause, elle était tout simplement magnifique !
En bonne bloggeuse qui se respecte, Sophie a consacré un article entier à son mariage, qu’elle a nommé « Keeping Up With The Cachias » (clin d’oeil à la série réalité des Kardashian). Perso, je suis fan !

**

et si on se mariait en noir ?et si on se mariait en noir ?

**

Vous allez me dire « le noir c’est sympa, mais pas pour une robe de mariée! » Et pourquoi pas ?

Je vais prendre le problème à l’envers. Quelle autre couleur va à tout le monde et dans laquelle on se sent sexy tout en restant classique ? C’est le noir, on est toutes d’accord la dessus.

Alors pourquoi ne pas porter une robe dans laquelle on se sent belle et à l’aise tout en brisant les codes ?

La question reste ouverte. Mais rappelons nous que l’important est de trouver une robe qui nous plaise et dans laquelle on pourra se prendre, le temps d’une journée, pour une princesse 🙂

..

En attendant, je vous laisse découvrir nos deux tableaux Pinterest sur les Black Wedding Dress et un Mariage en Noir et Blanc.

A bientôt

Sources photos : The Young Mummy, Robe du Mariage, Sois Belle et Parle, Musée des Familles